Themis

10 astuces pour une campagne de crowdfunding réussie

Le crowdfunding, ou financement participatif, favorise la mise en relation de porteurs de projet et d’investisseurs sur une plateforme web. Une large audience peut ainsi contribuer avec de nombreux petits montants. Pour ce faire, vous, porteur de projet, devez faire preuve de stratégie et construire un plan d’action ad hoc. Voici 10 astuces pour vous aider.

 

  1. Préparez votre campagne

Comme tout projet, il nécessite réflexion et préparation, afin de maximiser les chances de réussite. « Se lancer pour voir » est donc vivement déconseillé.

Posez-vous des questions :

  • Qui êtes-vous ?
  • En quoi votre projet est-il différent ?
  • Pouvez-vous expliquez votre projet en une phrase simple et percutante ?
  • Quels sont vos objectifs ?
  • Quels sont vos clients et investisseurs cibles ?
  • De quel budget disposez-vous pour lancer votre campagne ?

Une fois que vous avez les réponses à ces questions, votre projet est viable. Vous pouvez suivre plus facilement les étapes suivantes.

 

  1. Choisissez votre plateforme

Il existe différentes plateformes et différents modes de financement.

Quel est le plus adapté à votre projet :

  • Un prêt ou crowdlending ?
  • Un don ou crowdgiving ?
  • Un investissement ou crowdinvesting ?

Cela vous permet de faire une première sélection.

Autre critère, il existe des plateformes généralistes ou spécialisées, locales ou internationales.

Comparez les plateformes et examinez les projets proches du votre. Cela vous aide à savoir où et comment ils ont été les plus performants.

Surtout, regardez si la plateforme exige que vous atteigniez ou dépassiez votre montant pour toucher les fonds. Ce détail est essentiel.

 

  1. Faites une juste estimation du montant demandé

Ne soyez pas trop gourmand. Vous risqueriez de ne pas atteindre le résultat attendu.

Evaluez à sa juste valeur votre besoin. Il vaut mieux fixer un montant plus modeste et le voir dépasser.

Soyez clair sur les objectifs de votre projet. Mettez-vous à la place de votre audience : elle doit être rassurée et constater que vous savez ce que vous faites.

Estimez les différentes lignes budgétaires et expliquez-les aux potentiels investisseurs. En étant concret et réaliste, vous prouvez votre sérieux, générez de la confiance et séduisez davantage.

Dans votre calcul, n’oubliez pas que la plateforme touche un pourcentage des fonds récoltés et que vous pouvez payer des impôts sur le montant perçu.

 

  1. Fixez une durée de campagne pertinente

Vous et votre campagne ne devez pas vous essouffler. Vous lancez un projet et devenez, de fait, coureur de marathon.

La durée de la campagne ne doit être ni trop longue ni trop courte. Vous avez besoin d’un temps raisonnable pour la faire connaître, mais n’abusez pas. Les investisseurs risqueraient de prendre, eux aussi, trop de temps pour réfléchir, d’oublier et de passer à une autre campagne.

En outre, des contributions arrivent souvent juste avant la date butoir, ce que favorise une durée relativement courte.

A l’avance, préparez les différentes étapes pour relancer votre campagne, notamment via la communication.

 

  1. Soignez votre communication

Qui dit stratégie, dit également stratégie de communication. Elle est indispensable à la réussite de votre projet.

Avant de vous lancer, construisez votre plan de communication en fonction de vos objectifs, de vos messages et de vos cibles. Mieux, communiquez avant le lancement. Faites du teasing.

Pensez slogan, graphisme, réseaux sociaux, emailing (avec parcimonie, on ne le dira jamais assez), kit de communication, kit presse, goodies.

Sur la plateforme, soyez clair sur le déroulé du projet. Anticipez les questions que pourraient se poser les investisseurs pour finir de les convaincre.

Commencez à travailler votre communauté bien en amont. Sollicitez vos proches, famille, amis, relations professionnelles pour constituer les bases de votre réseau.

Pendant la campagne, utilisez votre rétroplanning/plan de communication pour informer régulièrement votre communauté sur les avancées. Elle vous soutient. Il est donc légitime qu’elle ait de vos nouvelles.

Et vivez votre projet.

 

  1. Incarnez votre projet

Vous êtes votre meilleur ambassadeur ! Pour autant, n’oubliez pas les autres membres du groupe projet et leur rôle, si vous êtes plusieurs.

Présentez-vous, racontez-vous, racontez votre projet grâce au storytelling. Comment vous est venue l’idée de votre projet ? Avez-vous des anecdotes à partager ? Cela crée de la proximité.

Quoi de mieux pour vous introduire, vous et votre projet, qu’une vidéo ! Evitez d’être cheap et trop long (pas plus de 2 minutes). Travaillez votre présentation, vos éléments de langage, votre phrasé, votre élocution. Entraînez-vous à pitcher votre idée.

Là aussi, mettre un visage sur un projet crée de la proximité, surtout à l’époque de YouTube.

 

  1. Offrez des contreparties attractives et réalistes

Si vous choisissez le mode de financement par dons, les contreparties sont indispensables.

Elles doivent être réfléchies en amont et clairement énoncées sur la présentation de votre projet.

Elles doivent également susciter l’intérêt et être à la hauteur de l’investissement attendu. Sans les multiplier à l’infini, elles peuvent être différentes en fonction du montant du don pour encourager les investisseurs.

Pour autant, proposez des contreparties que vous pouvez honorer, afin de ne pas vous retrouver dans une situation délicate. Anticipez le fait que vous pouvez avoir un nombre de donateurs plus important que prévu. Ce serait néfaste pour votre image de ne pouvoir respecter vos promesses.

 

  1. Rencontrez votre communauté IRL (In Real Life)

Le virtuel, c’est bien. Le réel, c’est mieux !

Via la plateforme et vos différents canaux de communication, vous créez une communauté. En fonction de la zone géographique, organisez un ou plusieurs événements lors du lancement et/ou pendant, voire à la fin de votre campagne, afin de mieux vous faire connaître et fédérer.

Outre vos fidèles investisseurs, c’est également l’occasion de rencontrer les indécis et de récupérer des fonds sur place.

Une nouvelle fois, vous entretenez la proximité avec vos investisseurs. Vous interagissez directement, répondez à leurs questions et entendez leur avis.

 

  1. Soyez à l’écoute de votre communauté

Le financement étant participatif, il est probable que votre communauté ait envie de participer davantage au projet.

Bien sûr, répondez toujours et rapidement à ses questions et à ses sollicitations.

Demandez-lui son opinion sur certains aspects du projet. Ecoutez ses conseils, surtout si elle peut compléter vos compétences. Votre communauté se sentira alors partie prenante et valorisée.

 

  1. Gérez l’après campagne

Votre projet est financé, voire au-delà de vos attentes ? Bravo !

Outre la mise en œuvre en tant que telle maintenant sur les rails, vous avez fédéré une communauté. Pour entretenir la relation et maintenir la confiance, gardez le contact et continuez de communiquer. Proposez-lui des scoops et des avant-premières sur vos réalisations.

Grâce à votre projet, un lien privilégié est né. Il ne tient qu’à vous qu’il perdure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *