Themis

Disruption

 

 

Les dirigeants de Lehman Brothers, à l’occasion de l’anniversaire de la « chute », en septembre dernier, devaient toujours se demander ce qui avait bien pu leur arriver ? La Banque avait traversé la guerre civile américaine, deux guerres mondiales et le krach de 1929 ; le 15 septembre 2008, la banque des frères Lehman, à la surprise de (presque) tous les connaisseurs de Wall Street s’écroule en un week-end, plus d’un siècle et demi après sa création. Dans un monde en évolution permanente, qui connait ses crises et ses révolutions, l’histoire de cette banque témoigne aussi de l’irresponsabilité de ses ultimes dirigeants, quant au fait que l’état ne peut pas toujours être là. En 2008, le gouvernement américain décide que l’argent publique ne servirait plus, cette fois-ci, à couvrir les pertes d’une entreprise privée, fut elle une banque nationale historique.

 

L’histoire économique moderne est infiniment riche de ces ruptures, quelquefois subies, comme ce fut le cas pour Lehman Brothers, ou tout au contraire voulues, comme l’illustra en 2002 Mike Lazaridis.

En cette année, sa société RIM fête ses 18 ans. Depuis 1984, Research In Motion commercialise des pagers. L’entreprise canadienne est dynamique et innovante. Lazaridis a eu l’idée d’offrir ses pagers aux plus grands patrons américains. En 2002, c’est encore une nouvelle innovation qui est mise sur le marché , une toute petite évolution: un pager avec des capacités de téléphonie GSM. On l’appelle le BlackBerry 5810. En quelques années, RIM passe de moins de 500 millions de CA à 20 milliards de CA (source.

RIM Revenue 2004 -2018

Plus tard honoré par la royal society, Lazaridis sera désigné comme un « visionnaire, un innovateur et un ingénieur d’un extraordinaire talent ».

Pourtant c’est une autre rupture qui va une nouvelle fois faire basculer le destin de la société RIM. En 2007, Apple a révélé son dernier produit. Il l’appelle l’i-phone, avec là encore une toute petite évolution : un écran tactile. Apple sera suivi par Google quelques mois plus tard avec Android. En quelques années, les deux acteurs, plus agiles, plus adaptés, conquièrent tout le marché. Apple et Google viennent du monde des systèmes d’exploitation. Les utilisateurs ne veulent plus seulement un device, ils veulent désormais de l’ergonomie et des applications. Lazaridis démissionne en 2012 de son poste de CEO. A ce jour, RIM BlackBerry est revenu à son niveau de revenu de 2002….

 

En 2018, les ruptures technologiques vont toujours en s’accélérant et bouleversent l’eco système de toutes les entreprises.

La folie, disait Einstein, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.

La transformation digitale des entreprises est un enjeu majeur pour les prochaines années, qui affecte non seulement leurs résultats mais encore et surtout leur destin c’est-à-dire leur survie.

abarbotin@conseil-themis.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *